La préparation

Si chaque action est unique, son déroulé respecte un canevas d’organisation bien rodé. Cette organisation démarre par une phase de prospection : avant chaque action, Nourredine Bennani, parfois accompagné de quelques randonneurs, se rend sur les lieux pour rencontrer ceux qui vont permettre à l’association de travailler dans de bonnes conditions. Il repère la route, les lieux où il faut s’arrêter faire une pause. Puis, arrivé sur place, il voit dans quels lieux les soins et les ateliers pourront se dérouler – un hôpital, un dispensaire, une école… La présence et la contribution des autorités sont indispensables au bon déroulement de l’action. C’est pourquoi il rencontre les autorités, s’assure de leur soutien, et fixe les rendez-vous de façon à ce que tout se déroule sans accrocs. La réussite d’une action impliquant jusqu’à 100 bénévoles est une affaire de détails…(et c est le détail qui fait la différence)

C’est également lors de ce travail préparatif que sont remises les fiches sanitaires, qui seront confiées aux médecins locaux chargés de rencontrer les patients et de faire une pré-sélection de ceux qui ont le plus besoin de soins. Il est en effet essentiel que les personnes auscultées gratuitement (entre 1000 et 3000 par action) en fonction du nombre des médecins participant et du nombre de jours de l’actions,  soient celles qui en ont vraiment besoin.

L’action médico-chirurgicale

Le jour de l’action commence généralement aux aurores. Le samedi matin, toute l’équipée se retrouve autour d’un solide petit-déjeuner et fait le plein de forces pour une longue journée.

C’est généralement vers 9h que les premiers patients sont accueillis. Toutes les salles doivent au préalable être équipées, et tous les blocs doivent scrupuleusement respecter les consignes d’hygiène et de sécurité lorsque des opérations chirurgicales sont prévues. Cette préparation essentielle mobilise certains médecins dès le lever du jour.

Les consultations démarrent ensuite, et mobilisent chaque médecin selon sa spécialité (gynécologue, généraliste, radiologue, dermatologue, cardiologue, rhumatologue, orthopédiste, pédiatre, dentiste, urologue, etc.). Chacun ausculte, soigne, et prescrit des médicaments à récupérer gratuitement auprès de la pharmacie installée sur place (certains partenaires de l’industrie pharmaceutique offrent jusqu’à 100 000 DH de médicaments par action).

Malgré les efforts déployés, toute l’équipe semble insatisfaite des résultats. Ausculter, trouver les maladies, donner des médicaments… Mais, que se passe-t-il pour les malades ayant besoin d’une opération chirurgicale urgente et ne pouvant pas se déplacer dans les grandes villes, où se trouvent les hôpitaux aptes à les recevoir ?

Pour répondre à cette détresse, des opérations de chirurgie sont organisées depuis 2009, en plus des auscultations des généralistes et autres spécialistes. En une journée, lorsque l’équipement médical le permet sur place, plus de 50 opérations sont réalisées. Hernies, ectopie testiculaire, bec de lièvre, lipome, abcès, malformations, chirurgie plastique ; l’association soulage efficacement un grand nombre de patients, de manière durable, voire définitive.

Les ateliers de sensibilisation

Soigner les maladies est une première action bénéfique pour la population. Mais s’attaquer aux causes profondes de ces maladies est bien plus efficace. Véritable baromètre social, les ateliers ont trouvé leur place parmi les actions médicales, permettant d’établir un premier bilan sur le quotidien des populations. Ces ateliers concernent principalement les enfants, même si certains sont organisés à destination des adultes pour aborder des problématiques bien spécifiques.

Chaque action voit l’organisation de cinq à dix ateliers, en fonction de la disponibilité des intervenants : (et des besoins de la region visitée)

  • Atelier Eau, Environnement, Santé (en collaboration avec
    l’IRD)

Animé en arabe ou en berbère par un expert de l’Institut de Recherche et de Développement, partenaire incontournable de l’association, cet atelier a pour objectif de sensibiliser les enfants à l’importance de l’eau et à la nécessité de la préserver. A travers le montage d’une petite station d’épuration d’eau polluée (voir schéma ci-dessous), il est rappelé que l’eau limpide n’est pas forcément une eau potable.

  • Atelier Carence en iode (en collaboration avec l’IRD)

La carence en iode est un problème de santé majeur dans les régions montagneuses du Royaume, qui ne consomment que le sel gemme ne contenant pas d’iode. Elle génère notamment de graves problèmes de goitres, d’hyperthyroïdie, de crétinisme, de surdi-mutité chez les enfants, de retard de croissance, de retard mental et d’avortements à répétition.

Pour lutter contre ce fléau, l’Institut de Recherche et de Développement a conçu un atelier assuré par un expert à destination des enfants, des instituteurs et des parents d’élèves.

Cet atelier vise à démontrer que le sel gemme et le sel marin ont le même goût, et qu’il faut privilégier ce dernier. Grâce à différentes démonstrations pratiques, illustrées et ludiques, un seul message passe : seul le sel du commerce portant le label « soleil » du Ministère de la Santé contient de l’iode, élément nutritionnel indispensable à la santé. 

Atelier Diabétologie

Cet atelier permet de dépister, grâce à un test simple et indolore, les patients atteints de diabète. Il est accompagné de conseils pour prévenir et soigner ce fléau qui touche une frange importante de la population.

  • Atelier Arts Plastiques

L’atelier Arts Plastiques est destiné à révéler le talent artistique des enfants et adolescents dans plusieurs disciplines : peinture, dessin et sculpture. Parce que toute liberté leur est donnée, les œuvres ainsi produites sont souvent révélatrices des conditions de vie des enfants concernés.

  • Atelier Vétérinaire

Destiné aux éleveurs et aux détenteurs d’animaux (ânes et mulets principalement), cet atelier est animé par un vétérinaire, qui conseille chacun sur la manière de nourrir, de vacciner et de soigner les animaux.

  • Atelier Nutrition Equilibrée

Cet atelier est d’une importance capitale, puisqu’il s’agit de rappeler aux enfants et aux mères de famille les règles de base d’une nutrition équilibrée. Dans des régions où les enfants font des kilomètres à pied pour venir à l’école, il est indispensable qu’ils puissent puiser dans leur petit-déjeuner les énergies nécessaires pour toute la journée.

  • Atelier Citoyenneté

Animé par un professeur reconnu et respecté, cet atelier rappelle aux  enfants des régions défavorisées à l’importance du civisme et du savoir « vivre ensemble ». Ces règles sont rappelées d’une manière ludique et illustrées, et jamais de façon moralisatrice.

  • Atelier Ecologie

Dans des régions qui dépendent directement de la nature, il est parfois nécessaire de rappeler les règles indispensables à sa préservation. Là encore, c’est l’approche ludique qui est privilégiée, pour que les messages passent plus facilement auprès des enfants.

  • Atelier Perles

Destiné aux enfants, l’atelier perle leur permet de fabriquer des bijoux et colliers de perles, à porter ou à offrir ensuite à leur maman ! Cet atelier fait appel à la créativité des enfants, qui s’avèrent à chaque fois très intéressés.

  • Atelier Cerfs-Volants

Jouer avec le vent : tel est l’objectif de cet atelier de fabrication de cerfs-volants. Un atelier très apprécié des petits comme des grands…

A chaque journée son bilan

Au terme de cette journée chargée, un bilan est toujours organisé. Dans chaque spécialité, les médecins font leur bilan. Une maladie récurrente, un manque d’hygiène, tous les faits marquants doivent être relevés afin de les rassembler en un bilan clair, capable de définir les caractéristiques précises de la région. Un bilan qui note toutes les principales pathologies relevées, afin de dresser un constat auprès des autorités locales, car un suivi précis des malades doit ensuite être enclenché. Ce bilan revient également sur la tenue des ateliers, qui révèlent bien les conditions de vie des populations (manque de sommeil des enfants, repas déséquilibrés, pauvreté, pollution, manque d’hygiène… etc). Tout problème est ainsi identifié et exposé lors du bilan afin de trouver, avec les autorités, les solutions pour y remédier.

Randonnée et découverte

Le dimanche, chaque Rang d’Honneur redevient…randonneur. Et chaque randonnée est une nouvelle découverte : au-delà de cette merveilleuse nature, c’est dans les campagnes que l’on comprend d’où vient la réputation d’hospitalité des Marocains. C’est dans les froides montagnes que l’accueil est plus chaleureux. Pendant deux, trois ou quatre heures, les membres de l’association marchent, découvrent, discutent, rencontrent, et chacun reçoit à travers cette randonnée encore plus que ce qu’il a donné la veille…Au moment de se quitter pour reprendre la route, tous posent au Président la même question : à quand la prochaine action ?